Sommaire


Tranche de diaporama

Blanche-Neige et les Sept Nains

Mon deuxième diaporama d'humour...

par Christian Hendrickx


Tout commence par un article d'un journaliste relatant une guerre de nains de jardins, dans un petit village du Nord de la France, de vols également de ces inoffensives créatures. Si l'on en croit la presse française ("Libération", 11.09.96), c'est en 1996 que quelques étudiants créèrent le "Front de libération des nains de jardin" souhaitant venir en aide à ces êtres maltraités, séquestrés dans les jardins, laissés dehors la nuit et dans le froid, seuls ou entourés de poules.
Blanche Neige
Nous sommes en 1998 et je viens de finir le montage "La Charlotte". Je suis toujours en contact avec Julia Garden (la voix de ce diaporama) et lui parle de cette histoire. D'emblée elle me propose un texte humoristique nommé " Blanche-Neige und die sept Mikroben " de André Vallardy, qu'elle répète avec ses élèves de l'Académie. Elle me présente sa meilleure élève, et nous faisons des premiers essais de voix et du texte au mois de mars 1999, avec mon " Dat " et mon micro Sennheiser 421, et cela dans la cuisine de l'intéressée.

Le résultat n'est pas mal mais il y a encore du travail... Au mois d'avril 99 nous faisons un premier enregistrement chez moi avec deux micros Beyer placés en ORTF (que connaissent bien les spécialistes). Manque de chance, mon interprète est enrhumée; malgré tout nous faisons l'enregistrement. Mais ce n'est pas parfait, on entend bien que celle-ci n'est pas au "top" de sa voix, surtout dans les aiguës. Le mois suivant nous remettons cela et cette fois-ci c'est la bonne. Ayant d'autres projets, celui-ci dort quelques temps dans un tiroir. Puis, le gala du club approche et l'on me demande un montage humoristique pour égayer le programme, ce qui me fait ressortir du tiroir la voix enregistrée, reste à adapter les musiques.

Mes recherches se dirigent d'abord vers la bande originale du film de Walt Disney; hélas trois fois hélas, cette musique ne colle pas avec le timbre de la voix de la comédienne (cela aurait été trop facile...). Je continue donc mes recherches et un jour la chance me sourit, je découvre un extrait du CD de Grégorio Paniagua, "La Folia de la Spagna", qui deviendra le fil conducteur de la bande son. Je poursuis ma recherche et c'est sur la BO du film "Le petit Poucet", musique de Joe Hisaishi, que je trouve les éléments qui accompagneront les bruitages de la forêt. Reste que ce montage doit avoir une "note" humoristique et que par conséquent une musique amusante serait de bon goût; un ami du club me propose de la musique "comique" enregistrée sur cassette, que je m'empresse de copier sur mon disque dur, mais après de nombreuses écoutes, je ne trouve pas ce que je cherche. En cherchant dans des CD en solde, la chance me sourit à nouveau, je découvre un CD de musique tyrolienne, à un prix des plus démocratiques, je l'écoute et "eureka !" voilà la musique qui ouvrira le diaporama et le générique, et servira aussi à la fin du montage. Je soupçonne qui plus est que le disquaire fut bien content de se débarrasser d'un "vieux coucou" qui devait traîner depuis des lustres dans ses bacs. C'est aussi sur un CD de présentation de la marque "Bang & Olufsen" que je découvris l'extrait du "Tuba Polka" utilisé ici dans la bande son. J'ai la voix et les musiques, me voilà fin prêt pour attaquer le montage sonore. Restent les images...
Blanche Neige
Bien sûr, je recherche d'abord de véritables nains de jardin; je repère différents jardins où se pavanent des nains en pierre et aux couleurs chatoyantes, mais très vite je me rends compte que je ne suis pas sur le bon chemin et que par ce moyen je n'irai pas bien loin pour trouver mes sept nains au complet et surtout Blanche-Neige. Et puis un jour la chance me sourit, à l'heure de table à mon boulot, je fais part de mon désappointement face à ce qui devient un problème pour moi car je n'avance plus avec ce montage. Une collègue me dit qu'elle se souvient avoir dans son grenier des figurines en caoutchouc, des nains et de Blanche-neige. Je l'invite à me les apporter et je découvre des figurines d'environ 20 cm, plus ou moins en bon état. Tout heureux de ma chance, je photographie ces charmants bonshommes dans la forêt toute proche de chez moi dans différentes situations, différentes lumières, le matin, puis fin de journée. J'utilise beaucoup le 105 et le 55 macro, ainsi que le 180 mm, avec du film Velvia 50 que j'utilise pour bien faire ressortir les couleurs "flashy" de ces personnages.

Le travail avance bien, mais il me faut un décor et des accessoires pour rendre crédible ce diaporama. Le château de Blanche-Neige, la maison des nains, la sorcière, etc. D'abord le château. Je trouve ce que je cherche dans un album de bandes dessinées, mais à l'impression cela ne colle pas avec les autres images. Encore une fois la chance est avec moi, car en empruntant quelques fois une route de village, je remarque une grande maison qui me fait penser au château de Blanche-Neige, surtout pour ce qui est de la texture des pierres. Prenant mon courage à deux mains, je vais sonner chez le propriétaire des lieux, en lui demandant la permission de photographier sa maison (c'est toujours mieux de demander au cas où il aurait un fusil de chasse... !). Celui-ci étant d'accord je lui propose de venir une fin d'après midi, car j'ai remarqué que la lumière tombait bien sur la maison à cette heure-là. Ce qui fut fait. Pour continuer le scénario, il me fallait une sorcière... Je trouvais ce qu'il me fallait chez un fleuriste, il est vrai que nous étions au moment de mes recherches à l'époque de "Halloween" c'est ainsi que je découvris la tête d'une sorcière que l'on piquait apparemment dans un pot de fleur. Muni de filtres Cokin j'entrepris de photographier cette tête au 55mm macro. Egalement une belle pomme rouge et l'inévitable fiole qui devait contenir le poison (ah, l'imagination des frères Grimm !). Blanche Neige

Les autres images furent faites surtout en forêt, souvent couché dans la mousse des bois, en utilisant le 105 et 55mm macro. Puis comme à l'habitude, ce furent de longues heures devant l'ordinateur, et le ronronnement des projecteurs pour synchroniser le montage. Les séances club, pour voir l'avancement du montage et les critiques toujours constructives des copains. Et enfin le grand jour du gala arriva, suivi de l'anxiété dans la cabine de projection, le public nombreux allait-il rire et se prendre au jeu ? La séance fut un succès. Il est vrai qu'au premier rang une spectatrice riait de plus belle ce qui entraîna le reste de la salle... Alors comme jamais deux sans trois, il ne me reste plus qu'à réaliser le troisième.

A la prochaine, si vous le voulez bien !

Christian Hendrickx

Ce diaporama peut être téléchargé ICI - Attention : 82 Mo !

Fiche technique :
  • Texte : André Vallardy
  • Voix : Houda Khouwayer
  • Musiques : The Canadian Bras - Grégorio Paniagua - Joe Hisaishi - Latzfonser Böhmische
  • Synchronisation : Bässgen Quatrix - 4 projecteurs
  • Année de réalisation : 2002
  • Numérisation PTE : 2005


  • Sommaire