Sommaire


Le Diaporama : quelques définitions

Je suppose qu'il vous est souvent arrivé de vous entendre poser la question "qu'est-ce que c'est?" après avoir dit que vous pratiquiez le diaporama... et d'expliquer que ce n'est pas la projection de diapositives façon tonton Georges de retour de Tunisie, mais que c'est... c'est...

J'ai donc rassemblé ci-après quelques définitions ou explications glanées ici et là. Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas à les proposer pour compléter ce florilège.


Le Petit Larousse :
Projection de diapositives avec son synchronisé.

Livre "Le diaporama : un loisir, un art, une passion" :
Le diaporama, c'est d'abord de l'audiovisuel. C'est aussi : un spectacle, un outil pédagogique, un art, un métier, un loisir, un moment de convivialité, une source d'échanges et de cultures, un moyen d'enrichissement personnel. Ainsi est-il bien difficile de donner une seule définition du diaporama tant il offre de multiples facettes : de l'embryon de quelques diapositives un peu ordonnancées à l'œuvre parfaitement achevée et utilisant quelques dizaines de projecteurs, le diaporama c'est tout cela.

Site Objectif Image Paris :
Dans diaporama l'observateur avisé détecte immédiatement la même racine que "diapositive".
Au pire, il se sauve en courant, se souvenant des interminables conférences son-diapos auxquelles furent condamnés des milliers d'écoliers avant l'avènement de la vidéo. Au mieux, il prend un air poliment ennuyé, se souvenant de terribles "soirées-diapos-de-nos-dernières-vacances", surtout quand elles étaient toutes à l'envers.
Dans les deux cas, il a tort, l'observateur avisé !
Les diaporamistes ne sont ni conférenciers, ni touristes en goguette, mais à la fois scénaristes, photographes et chasseurs de sons. Ce sont des adeptes des images fixes et des accros du son bricolé maison.
Leur passion : inventer des séquences courtes, léchées, collectivement (et parfois sévèrement) critiquées, travaillées et retravaillées, pour raconter des histoires. Toutes sortes d'histoires : drôles, lyriques, dramatiques, nostalgiques, classiques, fantaisistes, ou même tout ça à la fois.


Commission audiovisuelle de la FIAP (Jacques Thouvenot) :
(...) une alliance image-son ne suffit pas à créer un véritable diaporama : celui-ci ne représente pas la projection d'une série de diapositives avec un texte et une musique, mais un fondu indissociable des trois éléments pour créer une œuvre construite cohérente, avec un fil directeur valable et un certain apport intellectuel de l'auteur. Faute de quoi, le spectacle ne constitue pas un diaporama mais une série de diapositives sonorisées.
Un diaporama fait appel, dans une très large mesure, à l'imagination du spectateur et lui donne un rôle actif. Il lui fournit un cadre, lui suggère une action plus qu'il ne la lui représente et, le mettant en condition, l'amène en communion, en communication avec l'auteur.


Claude Madier in "Diaporamas et montages audiovisuels" :
Le diaporama, à son origine, était dénommé "montage sonorisé". L'appellation diaporama lui a été donnée pour concrétiser son caractère bien particulier (...), à savoir un complexe culturel comportant la photographie, à laquelle s'ajoutent d'autres éléments supportés par la bande sonore, éléments qui peuvent être littéraires, artistiques, imaginatifs, une participation de la sensibilité de l'auteur, etc.
Il faut toutefois assez longtemps pour qu'un terme soit adopté d'une façon générale et aucune loi ne peut en généraliser l'emploi. Aussi trouve-t-on parfois d'autres termes : l'essentiel est qu'il soit bien entendu que nous parlons d'œuvres ayant un caractère construit, structuré et expressif.


Trub, photographe professionnel :
Après avoir assisté pour la première fois à un festival de diaporama, il a livré ses impressions sur un forum photo sur internet; en voici un extrait savoureux.

Le diaporama est à la photo ce que le foot féminin est à la Champion's League. Un art mineur qui n'attire que les puristes ou ceusses qui se sont trompés de guichet mais qui, finalement, ne regrettent pas leur erreur.
Données :
Le diaporamiste de base a 75 ans mais il y a quelques exceptions; la preuve, j'y étais. Le diaporama se déroule dans une salle de grande capacité.
Donque :
Si vous pensiez que la projection des diapositives familiales sur un drap mal tendu était un diaporama, bé vous étiez comme moi (donc des imbéciles, je m'excuse mais c'est vrai) et je vous conseille de reprendre tout à zéro. Ah je sais que c'est facile de se prétendre photographe amateur «éclairé», voire «semi-pro», mais faire un diaporama est une tout autre discipline qui demande une réflexion dans le temps, qui impose un travail de scénariste, nécessite une recherche musicale, bref une quête du Graal particulièrement intéressante mais carrément suicidaire pour le non-initié.
Car :
Il faut avoir vu (au moins une fois dans sa vie) une projection professionnelle pour comprendre la réelle difficulté de cet art. J'en reviens, j'ai dans ma tête des images, beaucoup d'images, et des sons, des Dolby, Dbx, Dmachin (?!) ou je ne sais quoi... (c'est marrant, tu te dis photographe et t'apprends qu'une série de superbes images sur fond sonore minable peut devenir sans intérêt; je me demande si c'est pas tout simplement une école d'humilité ce truc à la noix qu'est le diaporama)...
Super humble tu deviendras
Et diaporamiste tu seras
Ta famille nourrir tu devras
La gloire jamais tu n'auras
Mais Trub content tu feras
Même si petite gloire ce sera.

J'ai peut-être été gâté en ayant pour premier festival de diaporama des conditions de projection idéales ainsi qu'une sélection particulièrement rigoureuse, mais je vous avoue que je reviendrai en tant que spectateur dès le prochain festival qui annoncera un plateau aussi conséquent...
Moi je vous dis que la photo ça devient de plus en plus compliqué.
Bande de spécialistes ! ! !



Sommaire